Allaitement au sein, c'est fini...

Au bout de 5 mois et quelques jours, j'ai proposé à bébé un biberon au lieu d'une tétée. La réponse fut immédiate: il adore. Pour moi, les choses étaient plus délicates.

D'une part, j'étais contente car il pouvait enfin manger à son rythme et à sa faim car mon débit de lait n'était pas assez important pour lui. Ainsi les pleurs du soir cessèrent car bébé était enfin rassasié. 

D'un autre coté, j'étais triste. Je n'avais pas pu mener cet allaitement aussi longtemps que je l'aurais souhaité. J'aurais tellement voulu le nourrir à sa faim moi-même. Mais au bout de quelques mois au lieu de ses sourires de satisfaction après la tétée, ce fut les pleurs. Des pleurs au début de la tétée car le débit est trop fort et des pleurs à la fin car il n'y a plus assez de lait. Une situation qui nous irritaient tous les deux. 

Lait industriel

Le biberon fut donc la solution évidente et facile. Du coup, je culpabilisais de lui donner du lait industriel qui contient des substances plus ou moins indésirables. Huile de palme, taurine, aluminium, et j'en passe... J'ai cherché et cherché pour finalement opter pour un lait bio qui, en plus d'être bio, ne contient pas tous ces éléments. Il s'agit du lait de la marque Babybio Optima (existe aussi en version épaissie, Babybio Lunéa). Je précise qu'il s'agit de la nouvelle recette car avant il contenait de l'huile de palme, remplacée par l'huile de tournesol et colza. Dans le même genre, il y a aussi le lait Physiolac Bio. Malheureusement le prix du lait est beaucoup plus élevé mais là je me suis dit que je n'avais pas le choix et que je me priverai d'autres choses afin que mon enfant ne soit pas intoxiqué...

Share |   

Rendez-vous sur Hellocoton !

maman bébé allaitement

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site